Quel outil pour couper des branches ?

Pour l’entretien de son jardin, éclaircir les arbres et arbustes est une tâche importante. Même s’il ne faut pas le faire régulièrement, cette tâche nécessite l’usage de bons outils. Mais quel outil choisir pour couper des branches ?

La taille des arbres se fait à une période bien déterminée de la saison. Il ne s’agit pas de couper des branches à tout va. C’est en automne que cette étape doit se faire mais ce n’est pas pour tous les types d’arbres. Il en est ainsi par exemple pour les cerisiers qu’on taille les branches en fin d’été. Les grands arbres doivent être coupés lorsqu’ils représentent un danger imminent.

Les différents outils pour couper des branches

Le choix de l’outil pour couper les branches est important pour arriver à un résultat satisfaisant. Mais quelques critères doivent être pris en compte pour pouvoir choisir l’outil qui convient à la taille de vos branches. Toutefois, il existe de nombreux outils à choisir :

On va commencer notre sélection avec des outils non motorisés et manuels. Ils ont l’avantage d’être maniables, parfaits pour un travail de précision.

La serpe : C’est un outil à tranchant courbé pouvant trancher les branches des arbres de faibles sections. On l’utilisait autrefois pour la découpe de petites branches des arbustes et la cueillette de fleurs. C’est donc un outil très polyvalent qui se montre très efficace dans le jardin. De plus, elle permet une découpe de précision. Elle a été longtemps utilisée pour la taille de vigne jusqu’à ce jour.

La machette est un outil qui ressemble à un couteau mais dont la lame est assez large. Elle s’utilise à une seule main. Pour tailler les branches, il faut couper avec force comme une hache. Elle est généralement utilisée pour couper les herbes hautes. Le résultat obtenu est donc assez grossier et manque de précision. Il faut noter également que son usage est dangereux si l’on n’est pas habitué.

Le couteau scie appelé aussi scie arboricole est un outil pratique et très courant dans la taille de branches. La scie arboricole ressemble à un couteau mais munies de dentures comme les scies. On l’utilise en faisant des mouvements oscillants. Elle permet de tailler les branches que le coupe-branche n’arrive pas à couper.

La scie à archet est un bon alternatif à la scie arboricole. Elle est composée d’une lame fine à denture, d’un tendeur qui maintient la lame, d’un poignet et d’un archet à la forme d’un arc d’où le nom scie à archet. Elle permet de tailler des bûches ou des grosses branches. Si vous voulez réaliser un travail rapide sur plusieurs arbres c’est l’outil qu’il vous faut.

Le sécateur : C’est un outil de découpe de branches de 3cm de diamètre au maximum. Il est composé de deux manches avec deux lames aux extrémités. On s’en sert comme un ciseau pour tailler les branches. Sa lame est soit croissante soit à enclume. La lame croissante permet une découpe franche des branches vertes tandis que la lame à enclume pour les branchages mortes et dures. Le sécateur s’utilise avec une seule main. Toutefois, le système de démultiplication facilite son utilisation.

La cisaille, comme son nom l’indique est un grand ciseau. Contrairement au sécateur, il s’utilise avec deux mains. Elle est conçue pour tailler les branches des haies pour plus de précision. C’est donc l’alternative au taille-haie motorisée parfois très bruyant. Ses lames sont droites (axées ou désaxées) ou ondulées. Les lames ondulées sont parfaites pour tailler les haies.

Le coupe-branche est l’outil idéal pour couper les branches. Toutefois, il est limité par la taille des branches qu’il peut couper. Généralement, vous pouvez tailler que des branches jusqu’à 5 cm de diamètre. Il existe trois types sur le marché : le coupe-branche à manches fixes, le coupe-branche à manches réglables et le coupe-branche télescopique. Les deux premiers modèles sont parfaits pour les arbres et arbustes à hauteur et pour atteindre les branches des arbres hauts il vous faut un modèle télescopique. L’utilisation du coupe-branche à deux manches est plus facile avec le système de démultiplication. Aussi, plus la manche est longue, plus facile sera la découpe. Comme le sécateur, Il est équipé de lames à coupe franche ou lames à enclume. Le choix dépend du type de végétation à travailler.

L’échenilloir est un outil souvent confondu avec le coupe-branche télescopique. On peut dire qu’il y ressemble beaucoup avec sa manche de plus de 3 mètres de long. Il sert à couper les branches où nichent les chenilles, d’où son nom. Sa lame est actionnée par une cordelette de même longueur que sa manche. Comme le coupe-branche, sa lame est à coupe franche ou à enclume. On s’en sert plus précisément pour une coupe douce des arbres fruitiers.

Après les outils manuels et non motorisés, il y a aussi les outils motorisés comme la petite tronçonneuse. Contrairement au modèle plus grand, la petite tronçonneuse est idéale pour couper les branches de 35 cm de diamètre. Comme c’est un modèle motorisé électrique (à batterie ou avec fil) ou thermique, le travail s’effectue rapidement à moindre effort.

Pour conclure, l’outil idéal pour couper les branches des arbres reste les modèles manuels non motorisés. Bien que les modèles électriques ou thermiques soient très pratiques pour des travaux rapides, ils restent néanmoins très dangereux si l’on manque de pratiques.